Algérie : Des milliers de pèlerins d’Air Algérie vivent un cauchemar

Les retours des pèlerins depuis Djeddah ou Médine se font dans une pagaille sans précédent. Bloqués depuis plusieurs jours dans ces deux aéroports, beaucoup se retrouvent sans nourriture ou eau fraîche,…, et sans argent face à ce séjour qui semble s’éterniser. Air Algérie a annoncé hier lundi qu’elle allait renforcer les moyens pour libérer cette situation d’ici 48 heures.

Ce retour des Lieux Saints de l’Islam devient de plus en plus difficile. L’attente est d’autant plus pénible qu’il manque de tout. Ils sont 2 000 à l’aéroport de Djeddah et 1 500 sur celui de Médine. Un pèlerin de 55 ans originaire de Tamanrasset est mort d’une crise cardiaque sans qu’il ait pu obtenir son vol retour. Le journal Le Temps d’Algérie affirme que deux personnes ayant attendu depuis plusieurs jours sont décédés.

Pour certains pèlerins, c’est Air Algérie qui est en tort. Air Algérie quant à elle porte la responsabilité de cette pagaille à l’organisation au sol des services d’assistance saoudiens : tapis roulants pour les bagages en panne, personnel dépassé par les événements, parkings d’avion saturés.
Air Algérie a annoncé que « malgré ces difficultés exogènes réelles », elle allait assurer le retour des pèlerins au moyen de gros porteurs « dans les meilleures conditions possibles » et qu’elle a « mis tout en oeuvre pour l’achèvement de cette phase retour sous 48 heures ».
Enfin, les pèlerins ayant connu « un retard important ont été pris en charge dans des hôtels », affirme la compagnie algérienne.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire