Armement : Des Américains enseignent aux Marocains le fonctionnement de drones légers

En dépit des tensions politiques, la coopération militaire entre les Etats-Unis et le Maroc poursuit son programme. Preuve en est le récent cours de fonctionnement de drones légers prodigué par des soldats américains à leurs homologues marocains.

Des militaires américains enseignent à des soldats marocains le bon fonctionnement de drones légers de combat de type Raven RQ-11B, ou "Raven-B". Des Allemands ont également pris part à cet exercice qui s’est déroulé, début mai, au sud du royaume. C’est, en effet, la première fois que Berlin participe à un tel événement sur le continent africain. Cet entrainement est la composante aérienne des manœuvres militaires entrant dans la cadre de la 13ième édition de l’African Lion qui a eu lieu alors que les opérations terrestres ont été suspendues par le Maroc en réaction au projet de résolution américain prévoyant un élargissement du mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara.

Le Maroc au même titre que les pays d'OTAN à bénéficier de cet entrainement

Une recherche sur internet nous apprend que ce type de drone est utilisé spécialement par l’armée de terre des Etats-Unis et certains de ses alliés au sein de l’OTAN, les Britanniques, Espagnols, Australiens, Danois, les Néerlandais ainsi que les Italiens. Le Maroc parvient, ainsi, à arracher une place au sein de ce club, visiblement très select. Le drone Raven-B, est "conçu pour un déploiement rapide et une grande mobilité pour les opérations militaires et commerciales. Le Raven répond aux exigences de l'armée pour la reconnaissance à basse altitude, de surveillance et la détection des objectifs », lit-on sur le site spécialisé army-technology.com.

Le drone est lancé à la main avant d’être propulsé grâce à un moteur électrique. Il atteint la vitesse de 95km/h pendant environ une heure et demi. Le coût de chaque Raven avoisne les 35 000 dollars. Un prix qui augmente à 250 000 dollars en incluant le système de guidage. Par ailleurs, ce drone a des capacités offensives et défensives. Il peut être utilisé, également, dans le cadre d’opérations civiles.

Le Maroc achètera-t-il ces drones légers ?

Normalement, cet exercice de familiarisation des militaires marocains avec le fonctionnement des drones légers de type Raven RQ-11B devrait se conclure par la signature, dans les prochains mois, d'un contrat d’achat de ces appareils. Il y a de fortes chances que le Maroc emboite le pas, notamment à la Grande-Bretagne, le Danemark (12 systèmes) et aux Pays-Bas (72 systèmes), trois pays ayant acquis ce genre de drone sachant que les Anglais l’ont déjà utilisé en Irak.

Cependant, les Etats-Unis, comme le souligne le site army-technology.com, demeurent le plus gros acquéreur des Raven RQ-11B, avec un total de 2358 systèmes. Un contrat conclu en 2010 avec la société productrice.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire